Valleyre_016.jpg

Historique

Nous sommes nés d'hier !

Faut-il vraiment payer la note pour les décisions de la Préhistoire ?

La commune du Mont-sur-Lausanne réalise actuellement pas moins de 14 plans de quartier pilotés par le Syndicat des Améliorations Foncières (SAF). Ces plans datant de plus de 15 ans sont établis sur des cartographies de zones remontant aux années 1990 et des recensements écologiques basés sur des critères et des connaissances obsolètes. Ces plans ont fait l'objet de multiples recours entre 2006 et 2018 et d'une interpellation au grand conseil, mais malheureusement jamais pour des raisons environnementales. D'aucuns diront qu'il n'y a pas de fumée sans feu.

Dans tous les cas de l'eau a coulé sous les ponts emportant déjà au passage un bon bout de la biodiversité en Suisse, en même temps que le CO2, lui, se répand partout dans la biosphère.

2021.

Conscients des velléités de bétonage de ce lieu emblématique du Mont, mais choqués par le marquage de plus de 400 arbres, toutes essences confondues, en périphérie du futur quartier Valleyre (sur 40m parfois), nous ne pouvions pas rester les bras croisés !

Acte 1. Mai 2021 : pétition déposée auprès de la Municipalité du Mont soutenue par le groupe Le Mont Citoyen : 183 signataires (en moins d'1 semaine) demandant des comptes sur ces abattages et leur éventuelle compensation. Réponse du municipal en charge des forêts : "circulez y'a rien à voir" (Ledit municipal siège au comité directeur du SAF).

Acte 2. Juillet 2021 : nouveaux marquages cette fois sur des parcelles chez les bordiers du ruisseau de la Valleyre. 61 arbres pour quelques 15 parcelles ! Mais on nous rassure puisque "la nature se regénère" ou encore "il n'y aura pas de mise en lumière de la zone"...  Beaucoup de propriétaires en doutent et se plaignent.

Notre collectif se penche alors sur les cartes du plan de quartier et réalise un travail de documentation et d'objectivation à l'intention des habitants du quartier, ainsi qu'un dossier de presse.

Ce dossier met en exergue des abattages au volume impressionnant dans des zones boisées non recensées en 1997 et de graves lacunes dans la compensation de forêts à défricher. Rien ne semble vouloir expliquer cette folie de martelages en périphérie de zone à bâtir.

Acte 3. Septembre 2021 : La municipalité finit par inviter les propriétaires des parcelles à une séance d'information le 7 septembre dernier (mais seulement eux, et 2 mois après le courrier, soit moins de 2 semaines avant les premiers abattages prévus). Les autres citoyens, dont certains visuellement directement impactés, doivent s'inviter eux-mêmes ou par le biais de nos bons services (à ce sujet nous aurons une vive discussion avec le nouveau municipal en charge du patrimoine et de la gestion des ressources).

Nous alertons les médias d'une forte mobilisation à venir de la part des citoyens du Mont contre les méthodes de la commune. Cette séance de com'  ne livrera aucune réponse concrète sur le sort de la myriade d'arbres marqués en dépit de la présence au plus fort de la soirée de 120 Montain.e.s passablement remonté.e.s.

Par contre un autre message est sans doute lui mieux passé : la population du Mont sera vigilante à toutes les atteintes portées à l'environnement.

Reportage journal 12h45 RTS (du 9.9.2021) ici:

https://fb.watch/7WS3fT-dQT/

Article dans 24 heures là :

https://www.24heures.ch/la-fronde-se-durcit-pour-proteger-les-arbres-239973603248

Dans la foulée, le Collectif de la Valleyre et l'association MontAvenir précisent leurs attentes à la municipalité et proposent des scénarios alternatifs. Notre seule boussole est l'intérêt commun.

Acte 4. Ne pouvant exclure un lien direct entre ces abattages au volume important et le nouveau quartier à construire (dont aucun permis de construire n'a encore été mis à l'enquête), nous avons obtenu le 17 septembre 2021  la suspension sine die des 61 premières coupes et négocions arbre par arbre des compensations et aménagements de biotopes.

La suite... vous avez la possibilité de l'écrire avec nous !