Rechercher

In dubio pro populo !


Cet adage souvent évoqué par le tribunal fédéral stipule qu'un texte d'initiative doit être interprété de manière à favoriser l'expression du vote. Ainsi, les décisions d'invalidation doivent être limitées en retenant la solution la plus favorable aux initiants.


Le plan de quartier Valleyre, héritage empoissonné des habitudes du siècle précédent doit être, sinon abandonné, au moins réétudié en profondeur pour mieux tenir compte des impératifs actuels de l’aménagement du territoire et de l'effondrement de la biodiversité en Suisse. Le minimum serait que la population du Mont puisse se prononcer sur le sort de ce site emblématique du Mont.


Or, en rejetant l'initiative "Sauvons le Vallon de la Valleyre", la Municipalité, tremblant devant sa population, a donc choisi son camp : elle défend avant tout les intérêts du syndicat de propriétaires fonciers (SAF) et des promoteurs acquéreurs des parcelles. Elle se positionne en défenderesse de la croissance urbanistique sans limites, ceci alors que 13 autres plans de quartiers validés - et que les recourants ne contestent pas - autorisent une croissance démographique allant déjà bien au-delà de ce qu’exige le Plan d’Agglomération compact Lausanne Morges (PALM).


Ne rêvons pas ! Le bon élève de l'urbanisation à tout crin ne sera pas celui de la protection des richesses naturelles... De notre côté nous travaillerons au contraire sans relâche pour un avenir dans lequel nous ne scierons plus la branche qui nous porte.


Nous demandons rien de moins que le droit démocratique populaire soit reconnu et avons donc saisi la Cour constitutionnelle du Tribunal cantonal de Lausanne en date du 7 février 2022.


Pour la Vie, pour la population, pour nos enfants.


Signez notre pétition en ligne pour soutenir notre action de sauvegarde du Vallon de Valleyre ! https://chng.it/BKWwwBzmxJ



285 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

A vous !